Découvrir les étapes de l’entretien d’une tombe

Le nettoyage de sépulture est une tâche qui doit être régulière. En effet, elle se fait généralement deux fois par an. Il s’agit de retirer des fleurs fanées, de désherber le pourtour ou encore de laver la stèle. Il faut adapter l’entretien au matériau de conception de la tombe. Dans cet article, vous trouverez toutes les astuces pour entretenir cet élément commémoratif. 

Quel entretien pour quelle tombe ?

Sur une tombe en granite extrêmement résistante, vous pourrez trouver du lichen ou de la mousse. Heureusement, une éponge humectée suffit à la retirer.

Sujet a lire : Notre avis pour choisir la meilleure tronçonneuse électrique

Pour une tombe en marbre, il vaut mieux procéder à un nettoyage doux avec de l’eau savonneuse ou du savon de Marseille. Ce matériau est susceptible de se rayer ou de se tâcher facilement. Aussi, prenez garde à ne pas le nettoyer en utilisant des produits abrasifs comme le vinaigre.

Pour les pierres poreuses et tendres, il faut prendre beaucoup de précaution. Comme elles sont sensibles à la pollution, elles sont susceptibles de se couvrir de microalgues. Ici, il est important de faire un nettoyage à l’eau savonneuse. Si vous cherchez des prestataires pour vous aider à nettoyer, rendez-vous sur https://www.memoire-eternelle.fr/

A lire aussi : Autodiagnostic en ligne avec Google ou ChatGPT : la santé va-t-elle trinquer ?

Nettoyer les articles funéraires

Comme le monument, les ornements et accessoires sur les tombes doivent aussi être entretenus. Cela concerne :

–          Le vase ;

–          Le médaillon ;

–          La jardinière ;

–          La plaque ;

–          …

Ces articles funéraires se salissent à cause de la pollution et des intempéries. Ici encore, la technique d’entretien dépend du matériau.

Les plaques funéraires en résine ou en granit sont faciles à nettoyer. Pour ce faire, il suffit de se servir d’une éponge avec un peu de bicarbonate de soude et d’eau savonneuse. Pour prendre soin des décorations en porcelaine et en céramique, il faut utiliser une brosse à poils souples ou encore un chiffon doux.

Il est de rigueur de prendre garde aux accessoires en métal qui ont tendance à rouiller facilement et que l’on peut traiter à l’aide de produits spécifiques. Il est important de retirer les traces d’oxydation pour éviter que la rouille ne marque le monument. Si nécessaire, vous pouvez toujours demander conseils aux agences de pompes funèbres.

Quelques travaux de cimetière : rénovation et réparation de sépultures

Ces gestes ne sont pas les seuls qui permettent d’entretenir une sépulture. Il faut veiller à ce qu’elle reste étanche et solide. Aussi, il faut prendre garde aux gestes brusques qui peuvent entraîner des cassures ou des fissures de la stèle. Il vaut mieux confier les travaux à un professionnel si nécessaire.

Dans cette optique, on peut faire appel à un marbrier funéraire. Il s’occupe de réparer les cassures ou les fissures sur la stèle tombale ou la sépulture. Il peut aussi se charger du rejointement et de la remise à niveau du monument en cas d’affaissement. Il se chargera du ré-agrafage ou encore du resserrage du soubassement.
Les conseillers qui travaillent au sein des agences de pompes funèbres vous accompagneront dans chaque démarche si vous le jugez nécessaire. Ainsi, vous êtes certain de confier vos travaux de rénovation ou de réparation à une entreprise professionnelle.